Le reliquaire de la cathédrale de Chartres

Le reliquaire surmonté de deux anges, qui protège le voile de la Vierge, est exposé dans la chapelle des martyrs de la cathédrale de Chartres. Il pèse environ 100 kilos. Cette monstrance 1, de style néogothique, a été fabriquée en 1876 par l’orfèvre parisien Poussielgue-Russand, pour célébrer le millénaire de la donation du voile de la Vierge par Charles le Chauve en 876 à la cathédrale de Chartres.

Au Moyen-Âge, le voile de la Vierge était appelé sancta Camisia, car on pensait voir dans le reliquaire une chemise. Ce n’est qu’au XVIIIe siècle que le reliquaire fermé contenant l’étoffe, la sainte châsse a été ouverte en 1712. On découvre  alors que  la chemise est en fait  un voile de soie qui mesure 50 cm de large et 5,30 m de long. Il prend alors le nom de voile de la Vierge. En 1793, le tissu est découpé en plusieurs morceaux envoyés dans d’autres villes. L’étoffe actuellement conservée à Chartres est d’environ 2,30 m.

Le reliquaire fait actuellement l’objet d’une restauration par la DRAC (Direction Régionale des Affaires Culturelles) et sera exposé dans une nouvelle vitrine.

Source : L’Echo Républicain du vendredi 22 novembre 2019, page 8, article de Estelle Rosset.

Notes :
1 nom donné à certains reliquaires portatifs destinés à l’exposition des reliques.

A propos Alain Bohu

Docteur en médecine (en retraite), Membre de la Société Dunoise, Membre de la Société Archéologique d'Eure-et-Loir
Cet article, publié dans Information, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s